Ce que c’est que Sanjojuku

Image

Le “tooriniwa” de Sanjojuku

Les machiya offrent plusieures expédients pour résister à la chaleur torride de l’été et au froid pénétrante de l’hiver, qui sont typiques des villes situées dans un bassin et, pourtant, de Kyoto aussi.
Parmi les expédients il y a le tooriniwa, un couloir bitumé qui traverse tout le bâtiment et que l’on peut trouver dans toutes les maisons traditionelles de Kyoto.
La pluspart des machiya a une structure longue et étroite, don’t les nom “lit des anguilles” qui est traverse au centre par le tooriniwa, que l’on peut parcourir sans ôter ses geta, ce qui rend plus facile le passage des personnes et le transport des objets: mais, surtoit, on l’ha pensé comme un passage pour le vent et pour donner à la maison un agréable changement d’air.
En outre, puisque la structure mitoyenne de la machiya ne permet pas un bon éclarage de la maison, une ou pleusiers fenêtres s’ouvrent dans le plafond au dessus du couloir, catturant ainsi la lumière naturelle.
Un temps, les taxes sur la maison étaient calculées d’après la largeur de la façade et pour cela les maisons et les magasins enrichissaient la ville, alignés les uns après leas autres, le long de la rue.
Il est grâce à las machiya que nous pouvons garder un souvenir de la vie des personnes du temps jadis.